Le Béninois Libéré
Image default
Takou

À l’origine de la haine subite des pseudos panafricanistes camerounais contre le président béninois

TALON A REFUSÉ DE CÉDER A LEUR CHANTAGE

(Franklin Nyamsi, Nathalie Yamb et Fouth Ndedi totalement déchaînés pour faire plier Talon)

Le président Patrice Talon a-t-il des origines camerounaises qu’on nous cache ? Tout porte à le penser à en croire la foi et la détermination de ces trois Camerounais, Franklin Nyamsi, Nathalie Yamb et la cadette du gang, Fouth Ndedi.

Comme si le Cameroun était miraculeusement devenu un exemple de bonne gouvernance en Afrique et Paul Biya, un exemple à suivre, on se demande pourquoi ces Camerounais ont tout délaissé pour le président béninois comme s’il n’y a plus rien à dire du Cameroun, leur pays d’origine.

On n’a pas besoin de faire une thèse sur la ruse ou sur la corruption pour répondre à cette question. Nathalie Yamb, Franklin Nyamsi et Fouth Ndedi sont bien au fait de la générosité circonstancielle du président togolais pour tout ce qui peut pousser le président Talon à tourner le dos à sa foi de faire de son pays, le prochain Dragon de l’Afrique occidentale, au profit des querelles de clocher. Le président Talon pour le Togolais, devrait faire une fixation sur ces trois individus. Ceci, à défaut de gagner un bon procès contre ces salariés de la version tronquée du noble panafricanisme prôné par les anciens présidents, s’éloigner de son objectif pour le Bénin.

Mais c’est mal connaître le style du président béninois. Il ne cède pas au chantage et sait rester focus sur son Pag, n’en déplaise à ceux qui ne font rien pour leur pays et qui s’y collent tels des geckos. Cas du président Fauré Essozimna Gnassingbé qui vient de s’inventer une formule du style coréen de Pyongyang pour rester à vie au pouvoir.

Mais puisqu’il est l’un de leur plus gros bailleur pour ce panafricanisme factice, ces trois mousquetaires de l’argent, préfèrent s’attaquer au président Talon qu’ils tiennent dans leur petite tête pour responsable de la déconfiture de la relation Bénin-Niger. C’est justement dans le droit fil de ce projet de déstabilisation de Cotonou au profit de Niamey avec Lomé en arrière-plan, que le professeur viré des écoles de Rouen en France, Franklin Nyamsi, est allé déterrer l’autre symbole de la corruption sous le président Kérékou, Martin Rodriguez.

En effet, il y a une semaine, c’est avec les ragots de Martin Rodriguez que Franklin Nyamsi a fondé toutes ses diatribes contre le président béninois en le traitant de toutes les épithètes. Il a déjà programmé pour ses prochaines sorties d’utiliser les cris d’aigreur du fils cadet de la fratrie Soglo, Ganiou qui simulait il y a deux ans et demi, un attentat dans un verre de Talokpémi contre sa personne.

N’ayant rien reçu du président Talon pour arrondir les bords, il est devenu depuis un certain temps, un problème à gérer coûte que coûte par Talon.

Voilà ainsi clarifiées les motivations de ces Camerounais pour qui, la tête noire de la mauvaise gestion en Afrique ne se trouve qu’au Bénin. Paul Biya leur président, avant même la naissance de Fouth Ndedi, semble être à leurs yeux, meilleur au président Talon.

On répond aux imbéciles par le silence dit-on. Ils peuvent augmenter le volume, le président Talon qui a d’autres chats à fouetter, ne dira rien.

Aboubakar TAKOU

Articles Similaires

USAGE DU DROIT, DES TEXTES POUR GAGNER AU PREMIER TOUR LA PRESIDENTIELLE : c’est Yayi le vrai atout et l’allié de Talon

Aboubakar TAKOU

Pour le retour des congés du gouvernement : UN GRAND REMANIEMENT MINISTÉRIEL ANNONCÉ

Aboubakar TAKOU

Fixation gratuite sur Wilfried Léandre Houngbédji : Et si le vétéran laissait le jeune faire son travail

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR