Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Médiation des deux anciens présidents à Niamey et à Cotonou : Pourquoi ce silence assourdissant de Tiani et Talon ?

Pour un communiqué fait depuis le 26 juin sur la médiation entamée par les anciens Présidents béninois, Nicéphore Soglo et Boni Yayi par un séjour à Niamey, il a fallu attendre ce lundi 1er juillet 2024 pour qu’il soit officiellement rendu public par les autorités nigériennes de transition.

Bien qu’on nous dise qu’il a été convenu de la mise en place d’une Commission tripartite composée des représentants des gouvernements des deux pays ainsi que des médiateurs pour aplanir les divergences et proposer des pistes pour une sortie de crise entre Niamey et Cotonou, cela interroge énormément sur la volonté des uns et des autres et surtout la situation pour un véritable dégel. Cinq jours pour sortir un communiqué qui pouvait être rendu public quelques heures après son élaboration le 26 juin passé ou le lendemain du retour de ces anciens présidents au Bénin des anciens présidents Soglo et Yayi. Mais ce n’est pas le cas, c’est comme s’il fallait attendre, se donne le temps d’étudier les choses, de voir ce qui se dessinerait du côté du Palais de la Marina au Bénin, pour une fois être sûr que la démarche des anciens présidents a été acceptée, pour sortir ce lundi le « Communiqué final de la visite des anciens président de la République du Bénin, Nicéphore Soglo et Bon Yayi au Niger » en date du 26 juin 2024.
Et quand on prend la rencontre des anciens présidents de la République du Bénin, Nicéphore Dieudonné Sogo et Boni Yayi avec le Président Patrice TALON ce lundi 1er juillet 2024, il était à huis clos, pas d’images, même pas la Srtb (ex-Ortb) pour un point sommaire de la rencontre. Bref, c’est carrément loin des standards qu’on connaît à la communication du Palais. Rien n’a filtré en dehors du communiqué de la Cellule de communication des deux anciens présidents béninois.
Que se passe-t-il en réalité ? Toujours la méfiance de part et d’autre. Car même si motus et bouche cousue du côté de la Marina, Niamey ne s’en cache pas en parlant «des renseignements précis et documentés » de ses griefs contre le régime du Président Talon à savoir : « des menaces réelles sur la sécurité nationale du Niger à cause de la présence des forces étrangères hostiles le long de notre frontière commune ».
Certes, les deux peuples nourrissent des espoirs d’un retour aux bonnes relations ayant caractérisé ces deux pays frères, mais tant que les autorités de ces deux pays ne se décideront pas, tout patineront quelle que soit la bonne volonté des deux anciens présidents avec leur comité tripartite. Et déjà, la communication entourant la démarche de médiation de Soglo et Yayi, fait craindre sur la possibilité d’un retour à nos bonnes relations.
Que d’interrogations pour cette crise dont c’est la seule démarche extérieure aux autorités béninoises et nigériennes. 5 jours pour un communiqué sur la médiation Soglo-Yayi pour Niamey, alors patientons pour voir ce que Cotonou va sortir. Affaire à suivre !

Articles Similaires

Rencontre Chef de l’État-députés de la mouvance hier nuit : PREMIER CLASH TALON-BOKO DEVANT TÉMOINS

Aboubakar TAKOU

Nouveau ministre de l’Enseignement Secondaire : Qui est Kouaro Yves Chabi ?

Akkilou YACOUBOU

Première sortie officielle de MOELE-BÉNIN : Les militants encensent le parti

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR