Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Nationalité béninoise aux afro-descendants, délocalisation de la CRIET et situation de l’hôpital de Parakou : Les explications des ministres aux députés

Le ministre des Affaires étrangères Olushegun ADJADI BAKARI, le ministre de la Justice, garde des Sceaux Yvon DÉTCHÉNOU, le ministre de la Défense nationale Fortunet Alain NOUATIN et le ministre de la Santé Benjamin HOUNKPATIN étaient au parlement ce jeudi 20 juin 2024 pour répondre aux préoccupations des élus du peuple. Les questions portaient sur l’acquisition de la nationalité béninoise par naturalisation au profit des afro-descendants, la délocalisation des institutions judiciaires de Porto-Novo et l’état de l’hôpital d’instruction des armées de Parakou.

Chaque ministre a tour à tour, répondu aux préoccupations concernant son département ministériel.

Au sujet de l’acquisition de la nationalité béninoise par naturalisation pour les afro-descendants, le ministre Olushegun ADJADI BAKARI a dissipé toutes les inquiétudes. Le député Eric HOUNDETÉ a insisté sur la nécessité pour le gouvernement de procéder de manière ordonnée et responsable : « Le Gouvernement doit faire les choses dans l’ordre et en toute responsabilité. Je voudrais m’assurer si toutes les dispositions sont prises pour faciliter cette acquisition de la nationalité béninoise par naturalisation… »

Concernant la délocalisation des institutions judiciaires de Porto-Novo, le ministre Yvon DÉTCHÉNOU a expliqué les motivations du gouvernement et ses ambitions au député Michel SODJINOU, auteur de la question, qui demandait au gouvernement de revoir sa politique et redonner à Porto-Novo ses attributs de capitale en y ramenant les institutions de la République. Cette position a été soutenue par les députés Joël GODONOU et Éric HOUNDÉTÉ, mais contestée par les députés Assan SEIBOU, Cécile AHOUMENOU et Orden ALLADATIN, qui ont souligné les investissements significatifs du gouvernement du Président Patrice TALON à Porto-Novo, tels que le nouveau siège de l’Assemblée nationale en construction et les routes asphaltées. Ils ont plaidé pour que Porto-Novo retrouve davantage ses attributs de capitale.

En ce qui concerne l’état de l’hôpital d’instruction des armées de Parakou, les ministres Fortunet Alain NOUATIN et Benjamin HOUNKPATIN ont expliqué la situation. Le député Souley Malam Moucourou BOKO a exhorté le gouvernement à prêter une attention plus soutenue aux préoccupations des populations. Dans le cadre des débats, le député Joël GODONOU a plaidé pour un meilleur équipement des hôpitaux. Les députés Abou TOROU, Djamilatou SABI MOHAMED, Natondé AKÉ, Charles TOKO et Assan SEIBOU ont souligné les actions déjà entreprises par le gouvernement dans le domaine de la santé, notamment pour l’Hôpital d’instruction des armées de Parakou.

Vignon Justin ADANDE

Articles Similaires

Présidentielle 2026 : FAIT-ON SEMBLANT D’OUBLIER LA PISTE D’O. NASSER YAYI ?

Aboubakar TAKOU

Au sujet de la misère des producteurs du septentrion : LA RÉPONSE DES FAUX DÉFENSEURS DE TALON

Aboubakar TAKOU

Du complément exigé des principaux acteurs du K.O retentissant : Vous avez pleinement raison

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR