Le Béninois Libéré
Image default
Politique Société

Tensions Bénin-Niger : Un appel lancé aux deux peuples

Depuis le renversement du président Mohamed Bazoum par le coup d’État du 26 juillet 2023, les relations entre le Niger et le Bénin ne sont plus au beau fixe. Face à la mesure de suspension de sortie des produits vivriers du territoire national et l’embargo sur le pétrole nigérien via la plateforme de Sèmè-Podji, des questions qui suscitent la polémique, ne serait-il pas préférable de trouver un terrain d’entente et de repartir sur de nouvelles bases ?

Il faut savoir que la frontière est une séparation entre deux pays, l’endroit où l’un se termine et l’autre commence. Ces lignes ont été établies par des circonstances historiques qu’il n’est pas nécessaire de rappeler. Toutes les frontières du monde sont poreuses. Elles marquent une limite, mais reflètent aussi l’interdépendance, l’interconnexion et l’interpénétration des peuples. Il serait préférable de ne pas exacerber les tensions inutiles.

Le Niger est-il alimenté par le Bénin ? Ou vice versa ? Les céréales échangées entre le Bénin et le Niger ne sont pas offertes gratuitement mais vendues à un prix équitable. Les Béninois viennent vendre leurs produits au Niger parce que cela leur convient en termes d’échange. Il semble y avoir des tensions entre les deux pays, pour des raisons de mauvaise interprétation des paroles de l’autre. Il est souligné que le diable semble s’immiscer dans la relation ; il est également suggéré d’éteindre ce conflit latent pour éviter des escalades. Les vrais ennemis sont identifiés comme les extrémistes et les intérêts occidentaux. Il est remarqué que la France agit selon ses intérêts et que la Russie n’est pas l’amie du Niger mais l’ennemie de la France. L’appel est lancé aux présidents pour rétablir la cohésion entre les deux peuples, car il faut noter que les ressources appartiennent à tous. Les deux nations sont donc appelées à se montrer harmonieuses et fraternelles. « Aimons-nous les uns les autres », ainsi parlent les Saintes Écritures.

Jean De Dieu TRINNOU (Stag)

BÉNINOIS-NIGERIENS

AIMONS-NOUS LES UNS, LES AUTRES ! 

Ainsi parlent les     Saintes Écritures:

Allah Subhanahu Wa Ta’ala dit:

اِنَّمَا الْمُؤْمِنُوْنَ اِخْوَةٌ فَاَ صْلِحُ بَيْنَ اَخَوَيْكُمْ وَا تَّقُوا اللّٰهَ لَعَلَّكُمْ تُرْحَمُوْنَ

<< Les croyants ne sont que des frères. Établissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu’on vous fasse miséricorde!>>.

(QS. Al-Houjourât 49: Verset 10)

En écho a ce message coranique, la Bible répond:

<<Je vous commande de vous aimer les uns les autres>>. Jean 15:17

QU’EST-CE QU’UNE FRONTIÈRE ?

 Une frontière, c’est la ligne de démarcation entre deux pays;  l’endroit où finit l’un, l’endroit où commence l’autre. Ces points de démarcation ont été établis par des fantaisies historiques sur lesquelles il n’est pas nécessaire de revenir.  

Toutes les frontières du monde ont ceci de particulier qu’elles sont poreuses. Certes, elles établissent une démarcation, mais comme un contraste, elles reflètent aussi l’interdépendance entre les peuples, leur interconnexion, leur interpénétration.

Nous gagnerons à ne pas exacerber d’inutiles tensions.

LE BÉNIN  NOURRIT-IL LE NIGER? PAS TRÈS EXACTEMENT

Les céréales du Bénin qui passent la frontière ne sont pas données en cadeau aux Nigériens. Elles  sont vendues au prix coûtant, dans le rapport naturel qui lie un vendeur et un acheteur.

Si des Béninois viennent vendre leurs céréales au Niger, c’est bien parce que ça les arrange et que les termes de l’échange leur profitent.    

J’ai l’impression que le diable est en train d’établir son règne sur nos deux pays.

Tout ce que disent les Béninois, les Nigériens le vivent mal; et tout ce que disent les Nigériens, les Béninois le vivent mal.  

Si le Bénin nourrissait le Niger, son PIB serait à un autre niveau; car le Niger, me semble-t-il, est plus peuplé que le Bénin. Il fait même deux fois notre population.

Éteignons le feu qui couve. 

Aujourd’hui, ce sont les invectives verbales; demain ça va être quoi?

Nos ennemis sont les mêmes, les extrémistes de tous les bords et les Occidentaux imbus de leurs intérêts.

La France n’a pas d’amis, elle a des intérêts. La Russie n’est pas l’amie du Niger. Elle est l’ennemie de la France.

 Vérité séculaire.

  Nous, nous sommes des frères.

Chassons le diable et réinstallons DIEU, la UMMAH islamique qui prohibe les clans, les ethnies et qui instaure l’amour et l’humanité en divinité ultime.

Messieurs les présidents TCHIANI et TALON, j’en appelle à vos cœurs et votre foi profonde.

 Serrez-vous la main pour réinstaller la cohésion entre nos peuples. Ayez le mérite de ressouder la fraternité écorchée. Le maïs du Bénin appartient au Niger; le port du Bénin appartient au Niger, le pétrole du Niger appartient au Bénin.

C’est DIEU qui a mis la mer là où elle est;  et c’est encore DIEU qui a enfoui le pétrole dans les tréfonds de la belle terre du Sahel. 

La route du pipeline est le sentier de DIEU.    FATIAH. 🙏          

 E.Z.

Articles Similaires

Audience au cabinet du président Vlavonou : les transporteurs de ciment à bout de souffle, formulent un plaidoyer

Akkilou YACOUBOU

Argentine/Maison carcérale : Un atypique transporteur de drogue abattu

Akkilou YACOUBOU

Bénin/intervention tardive pour un poteau électrique incliné : La Sbee entre nonchalance et manque d’égard envers les populations

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR